La fin de l’abstinence

femme allongée en culotteDepuis plusieurs mois, c’est abstinence à la maison. Un peu contrainte et forcée : entre les blessures, les maladies, les moments où l’un des deux n’a pas envie, cela remontait déjà à plusieurs mois.

Alors une semaine après être rentrés de vacances, nous étions ravis que les enfants dorment tôt pour une fois. Assez tôt dans la soirée, sans attendre, j’ai câlinè ma moitié. Nous nous sommes embrassés tendrement, au milieu du salon. J’avais envie de prendre mon temps, de faire durer les préliminaires à l’infini, pour savourer chaque instant de ces retrouvailles.

Collée à moi, elle me rendait mon baiser. Mes mains glissaient sur ses hanches, suivant son lent mouvement de balancement. Tout en parlant, elle s’est retournée pour coller son bassin contre ses fesses : j’adore ça, elle le sait bien. Mes mains sur son cou l’ont massé doucement, pendant qu’elle faisait le dos rond pour mieux en profiter. Ses fesses plaquées contre moi ne perdait pas une miette de mon état.

Lire la suite

Publicités

Sex-friend, et plus si affinités – 22 : Repos forcé

Liste des chapitres disponibles

Oeil d'une femme endormieLe lendemain matin, je me réveille difficilement. Je suis seul dans mon lit, et la lumière qui filtre dans ma chambre me fait savoir que j’ai dormi tard. Sophie a dû désactiver mon réveil pendant mon sommeil. Pour m’obliger à émerger, je m’assieds au bord du lit, et je m’étire, mais cela ne suffit pas.

Quelques minutes plus tard, Sophie arrive au moment où j’ai la bouche grande ouverte, en train de bailler de tout mon corps. Je lui souris, et je la remercie. Pendant qu’elle pose son sac en papier sur mon bureau, elle me dit que ce n’est pas grave, mais que je vais rester à me reposer pendant trois jours dans ma chambre. Pour rendre cet enfermement utile, elle va s’occuper personnellement de mon cas, mais après la douche. Elle m’envoie me laver, j’obéis, comme un automate.

Lire la suite

Sex-friend, et plus si affinités – 13 : Blessures de vacances

Liste des chapitres disponibles

Jambe platrée

Le vendredi, dernier jour de cours. Je n’ai qu’une hâte, voir Sophie pour qu’elle m’explique, mais elle ne vient pas en cours. Je suis d’une horreur morose quand je rentre chez moi prendre ma valise, pour rejoindre mes parents pour les fêtes.

Pendant toute la durée du vol, je me morfonds, me retenant parfois difficilement de pleurer. En arrivant au canada, je suis saisi par le froid. Je n’étais pas venu depuis leur déménagement dans ce pays cet été. Ils sont venus me chercher, et passent leur temps à me parler de tout ce qu’ils ont découvert ici, des différence avec la France.

Lire la suite

État

Déception

Panneau: Pas de sexeEn mai cette année, ma femme m’a organisé pour mon anniversaire un week-end en amoureux, sans les enfants, loin de notre vie et notre train-train habituel. Je m’étais imaginé qu’on pourrait profiter de soirées romantiques, de siestes crapuleuses, et de réveils gourmands. Découvrir de nouvelles choses, ou même rester dans le classique.

En rentrant, j’étais déçu : rien de tout ça. On s’est un peu câliné, mais rien de sexuel. Trop fatigués, pas envie en même temps, pas sur la même longueur d’ondes. Typiquement le genre de week-end pour lesquels j’ai des regrets, même des mois plus tard.