En passant

Courses en famille

Une jolie femme faisant ses coursesJe suis fatigué. Je dors mal depuis quelques jours. Les enfants ont enchainé les bêtises depuis ce matin, me fatiguant encore plus. Je traîne des pieds, mais il faut bien remplir le frigo, alors nous sommes partis en famille faire les courses. Par flemme et par stratégie, je me suis accaparé le caddie, comme souvent. Cela me permet de me poser sans trop me fatiguer.

J’en profite : je regarde un peu les gens dans le magasins. Des vieux qui se trainent. Des jeunes qui se dépêchent. Vu le contenu du caddie, une soirée de prévue. Des familles. Des personnes seules. On peut apprendre beaucoup de chose en regardant le contenu des caddies : niveau de vie, habitudes.

5 plats surgelés à faire réchauffer au micro ondes, et rien d’autre de déjà préparé ? Quelqu’un qui mange le midi au bureau, et fait chauffer ses plats. Une jeune avec un concombre et une boite de capote ? Quelqu’un qui a perdu un pari, et doit faire rougir une caissière.

Lire la suite

Publicités
En passant

Petit voyage d’exploration

En levrette, photo en noir et blancOn dit que les voyages forment la jeunesse. Je préfère les voyages que je fais maintenant que je suis adulte, c’est tellement plus intéressant.

Il y a quelques jours, je suis parti avec ma moitié passer l’après-midi chez une amie, qui habite à une demie heure de route. On passe du bon temps, mais la nuit tombe, les enfants commencent à s’endormir debout : je donne le signal du départ. Les enfants passent aux toilettes, et m’approchant de ma moitié, je lui demande si elle aussi ne doit pas y passer. Ce faisant, je dépose discrètement un petit sac noir, en satin dans sa main. Elle me regarde étonnée, mais file aux toilettes pendant que j’habille les enfants.

Quelques minutes plus tard, elle revient. Personne ne voit rien. Mais le sachant, je remarque la roseur de ses joues, et une démarche un peu différente de d’habitude. Ses yeux ne me quittent pas quand elle me rejoint, et brillent de milles feux.

Lire la suite

En passant

Rêverie matinale

Femme allongée, profitant du moment pendant qu'un homme lèche son sexeCette nuit, j’ai fait un rêve érotique qui commençait bien. Nous étions nus tous les deux, en train de nous caresser. Tu m’as dit que tu étais prête. J’ai souris, je t’ai dit de t’allonger sur le lit. La lumière tamisée mettait tes courbes en valeur. J’ai tourné autour du lit, ma main effleurant par instant ta peau.

Arrivé devant mon étagère, j’ai pris la Boîte. Je ne l’ai pas sorti depuis longtemps. Tes yeux brillent quand je pose la boîte sur le lit. Tu pousses un long soupir. Tu me souris. tu fermes les yeux un instant, le temps de prendre une grande inspiration. J’ouvre la boîte, et je jettes un coup d’œil à l’intérieur. Je n’en ai pas besoin, mais je veux te faire languir un peu. Je sais exactement ce que je trouverais dans la boîte : je la range régulièrement pour que les accessoires dont j’ai envie soit au dessus, accessibles directement.

Je sors un bandeau, je monte sur le lit. Tu me vois approcher, tu soulèves ta tête pour me laisser de la place, et tes yeux sont bandés en un instant. Tu reposes ta tête. Tes dents mordillent ta lèvre inférieure. Je profite du spectacle, puis je sors une première corde de la boîte. Cela fait longtemps que je ne t’ai pas attaché. J’espère que je n’ai pas tout oublié ce que je sais sur le bondage. Je ne veux pas te faire mal, je veux juste t’immobiliser.

Lire la suite

En passant

Baise surprise

Homme assis, femme empalée sur lui pendant qu'ils s'embrassent La semaine dernière, j’avais envie de toi. Tu n’étais pas d’humeur, je n’ai pas trop insisté. J’espérais te convaincre ce week end, mais tes copains anglais ont débarqué, coupant net à toute tentative. Même si je suis curieux de tester l’amour pendant tes règles, nous n’en sommes pas encore là.

Exceptionnellement, mardi midi, je mange à la maison. Quand je suis arrivée, tu étais en train de te changer après t’être tâchée en cuisine. Arrivant dans la chambre, je te vois de dos, les mains sur ton legging que tu remontes, me masquant ta culotte. Cette image me hante pendant le repas, mais je me fait une raison. Il n’y aura rien avant ce week end. Lire la suite

En passant

Frustration de plaisir

Frustration de plaisir

Pour frustrer sexuellement une personne, il existe plusieurs méthodes: ceinture de chasteté pour les dames, cage de chasteté pour les messieurs. Certains maîtres interdisent à leur soumis de jouir, sous peine de punitions corporelles. Simple et efficace : avec de l’entraînement, les soumis peuvent tenir et se refuser de jouir pour plaire à leur dominant. Il ne reste alors au dominant qu’à aller encore plus loin dans la recherche du plaisir, toujours plus loin, jusqu’à ce que l’orgasme arrive et que le soumis mérite sa punition. Lire la suite

En passant

Plaisirs interdits

La position de la levretteIl y a un an environ, lors de préliminaires, ma main n’était pas placée comme d’habitude, et je me suis retrouvé avec un doigt posé à l’entrée de l’anus de ma moitié. Nous en avions parlé, et elle refusait clairement ce genre de pratique : pas question de sodomie. De mon côté, je ne lui avais pas dit, mais j’aurai bien voulu essayer quand même, mais seulement avec son accord.

Ce jour là, j’ai donc tenté le diable, et j’ai laissé mon doigt. Pendant que je m’occupais de son clitoris et de son vagin, mon doigt jouait à la porte, détendant son muscle anal, puis s’insérant doucement, aspiré par son si joli cul. Lire la suite

État

Addiction

Fantasme: controler le jeuDepuis quelques semaines, j’ai compris et admis que j’avais une addiction. Il y a quelques années, je lisais que les hommes ne pensaient qu’au sexe. Je me pensais anormal. Mais j’y pensais une fois de temps en temps. J’ai changé depuis cette période. Je pense de plus en plus souvent au sexe.

Mon addiction varie avec le temps : j’arrive à passer une semaine sans y penser une seule fois. Et parfois, j’ai du mal à me concentrer 5 minutes sur mon travail : je rêve de revivre des scènes déjà vécues, ou d’essayer de nouvelles choses.

Le problème, c’est que je suis plutôt accroc aux fantasmes qu’au sexe en lui-même. Il est donc plus difficile à assouvir mon besoin, que s’il s’agissait simplement de pornographie ou même de sexe. Être réveillé, et rêver à la même action, encore et encore, pour qu’elle soit de plus en plus parfaite et qu’elle corresponde à ce que je veux sans savoir ce que je veux peut être parfois un peu chronophage.