Etage 014 – Elle

Stylo dans le décolletéMon futur chef m’a confié une mission à faire avant même l’ouverture du service, avec un simple mail. Utiliser l’ascenseur plus que d’habitude. Je passe donc ma journée à monter et descendre, prétextant changer de service pour aller chercher un dossier ou allant prendre des pauses avec les fumeurs au rez-de-chaussée.

Mais le principal n’est pas là : je me suis habillée d’une jolie robe dévoilant mes cuisses, le décolletée me mettant bien en valeur. Ma crinière rousse libérée pour achever le tableau, je dois faire tourner les têtes, mais sans en faire trop.

Dans le dossier que je porte toute la journée, je fixe un stylo qu’il m’a fait parvenir. Quand je ne l’ai pas, je tiens cet objet à la main, ou je l’épingle sur le tissu de ma robe, bien visible au bord de mon décolleté.

Je me laisse regarder toute la journée, mais pas un geste déplacé, rien de plus que des regards, et vue ma tenue, je ne peux pas leur reprocher. C’est lassant de passer la journée à monter et descendre dans l’espoir de se faire draguer ou toucher.

Habituellement, je ne cherche pas ce genre de contacts, et je préfère même éviter d’être entouré d’hommes lubriques qui ne me considèrent que comme un bout de viande à baiser.

Après la pause déjeuner, je vais courir un peu, le stylo dans ma poche. Au retour, je le place sur mon décolleté. Si un jour on m’avait dit que j’aurais un stylo espion qui filme et enregistre, dans le cadre de mon travail d’assistante, je ne l’aurais pas cru.

L’ascenseur est plutôt plein, je ne sais pas si cela augmente mes chances de filmer quelque chose d’intéressant. Mon bel inconnu rentre le dernier, juste avant que les portes se ferment. Il me regarde distraitement, de haut en bas, ses yeux s’arrêtant sur le stylo en souriant. M’aurait-il démasquée ?

Au bout de quelques étages, je me rends compte que l’un des hommes à côté de lui bouge doucement vers la droite, se rapprochant de sa voisine. J’hésite à bouger le stylo pour avoir un meilleur angle. J’aperçois sa main passer sur ses fesses, la faisant frissonner.

Heureusement pour elle, l’ascenseur ouvre ses portes et elle sort. J’essaie de voir le visage du coupable, sans succès. Quand vient mon étage, je sors, et mon inconnu sort en même temps que moi, m’abordant de sa voix grave, me faisant sursauter :

– “Mademoiselle ? Vous savez, s’ils sont mariés, vous pouvez les filmer, mais cela n’apportera rien à votre service.”

Il me sourit, et l’instant suivant, il est reparti dans un autre ascenseur pour rejoindre son étage, pendant que je me demande comment il sait. Je finis par me reprendre, et rejoint la douche pour me changer avant de reprendre mon travail.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s