Étage 033 – Elle

Femme qui court de dos

Ce midi, je descend tôt en pause déjeuner. Je me suis changée dans les toilettes. Je monte dans l’ascenseur dès qu’il arrive. Certains me regardent de travers, mais je n’en ai rien à faire. J’ai un legging noir, des baskets blanches, un T-shirt rose. Il fait un peu girly, mais ça va bien avec mes cheveux roux. J’ajuste mon casque sur les mes oreilles et je lance ma musique.

J’ai décidé que j’allais courir plusieurs fois par semaine pendant ma pause déjeuner, pour entretenir mon corps. J’ai des jolies formes, mais si je ne bouge pas, ça ne durera pas. Et je tiens trop à mes fesses fermes et bien faites, on me fait trop de compliments à leurs sujets.

Lire la suite

Publicités

Sex-friend, et plus si affinités – 13 : Blessures de vacances

Liste des chapitres disponibles

Jambe platrée

Le vendredi, dernier jour de cours. Je n’ai qu’une hâte, voir Sophie pour qu’elle m’explique, mais elle ne vient pas en cours. Je suis d’une horreur morose quand je rentre chez moi prendre ma valise, pour rejoindre mes parents pour les fêtes.

Pendant toute la durée du vol, je me morfonds, me retenant parfois difficilement de pleurer. En arrivant au canada, je suis saisi par le froid. Je n’étais pas venu depuis leur déménagement dans ce pays cet été. Ils sont venus me chercher, et passent leur temps à me parler de tout ce qu’ils ont découvert ici, des différence avec la France.

Lire la suite

Étage 024 – Lui

Photo volée prise sous la robe d'une femmeJ’ai passé la journée à courir. Dans ce projet, rien ne se passe comme prévu. Je n’ai même pas pris de pause déjeuner, et finalement, je quitte le bureau sur les rotules. J’attends l’ascenseur qui était dans les derniers étages. Un collègue plaisante en me demande si j’ai pris mon après-midi pour partir si tôt, alors qu’il est déjà 19h.

Le stress du jour m’a fatigué. Je monte dans l’ascenseur, en saluant vaguement les trois hommes présents. Je les ai déjà vu plusieurs fois. Je ne les aime pas. Leurs comportements et leurs manières me hérissent le poil. Quelques étages plus bas, la porte s’ouvre. Deux femmes en tailleur attendaient. Elles regardent dans la cabine les personnes présentes. En voyant les hommes sourire bêtement, elles nous disent qu’elles attendent une amie, et prendront l’ascenseur suivant. Je me demande ce qu’ils leur ont fait par le passé pour nécessiter un tel mensonge.

Lire la suite

Sex-friend, et plus si affinités – 12 : Sex-friend

Liste des chapitres disponibles

Mains masculines sur fesses féminines

Je suis réveillé très tôt, par mon téléphone qui vibre. Je décroche machinalement.

– “Patrice, c’est moi.”
– “Sophie ? Qu’est ce qui se passe ?”
– “Je te réveilles pas j’espère”
– “Si, j’ai eu du mal à m’endormir”
– “Désolée. J’ai pas réussi à m’endormir moi non plus. J’ai besoin de te parler. On peut se voir bientôt ? J’ai besoin de te parler.”
– “Entre les cours ?”
– “Je vais pas en cours cet aprem, et après je suis pas là pour le week end. Lundi, c’est compliqué. Mardi ça va le soir ? Juste après les cours ?”
– “Mardi, j’ai une soirée prévue, mais je peux”
– “Non, modifies pas tes plans pour moi. Jeudi soir ? c’est bien jeudi ?”
– “Ok, va pour jeudi. Mais c’est dans une semaine tu sais ?”
– “Oui, je tiendrai jusque là. J’ai une semaine pour clarifier mes idées pour quand on parlera”
– “Je dois m’inquiéter ?”
– “A quoi tu penses ?”
– “A rien de spécial, mais programmer qu’on se parle jeudi alors qu’on va se croiser toute la semaine en cours”
– “La semaine prochaine, j’ai tous les cadeaux de noel à préparer, tu me croiseras qu’en cours. Et on peut pas papoter pendant les cours”
– “Alors je m’inquiète pas ?”
– “Je suis pas enceinte de toi si ça peut te rassurer”
– “T’es bête. Ok à jeudi alors.”

Lire la suite

Étage 017 – Elle

Doigt de femme sur le bouton de l'ascenseur

Ce matin, il y avait beaucoup de monde dans le hall. L’heure de pointe pour monter dans les étages et commencer le travail. C’est le problème avec les grandes tours du centre ville : la plupart des gens arrivent en même temps, et veulent tous monter. Les ascenseurs montent dans les étages, font plusieurs arrêts. Puis redescendent, inlassablement. Deux portes s’ouvrent en même temps : les gens se pressent dans l’une ou l’autre cabine. Celui devant moi se remplit trop vite, alors je passe au dernier moment dans celui d’à côté.

Lire la suite

Sex-friend, et plus si affinités – 11 : Winter is coming

Liste des chapitres disponibles

Jolie femme portant un pull en laine blancheL’automne est là, mais par moment, on se croirait en hiver. L’isolation des chambres laisse à désirer, et le chauffage ne sera pas allumé avant le 15 décembre. D’ici là, comme mes voisins et mes voisines, je porte un gros pull bien chaud. Certaines sont très sexy avec leur pull en laine qui fait ressortir leurs formes attrayantes. Moi j’ai l’impression de ressembler à un sac de patates.

Il est difficile de se concentrer et de travailler longtemps le soir, je prends l’habitude de papoter avec les filles le soir. Dans une chambre ou l’autre, et même une fois dans la cuisine, pour profiter de la chaleur de la cuisson.

Le jeudi soir, il y a peu de monde, la plupart sont partis en week-end anticipé ou en soirée étudiante. Je n’aime pas les beuveries, j’ai toujours des souvenirs bizarres de la soirée Halloween, alors que je n’avais pas tant bu que ça. Je mange seul, les filles ne sont pas là. J’hésite à me blottir sous ma couette, bien au chaud, devant un film, quand Céline et Alexandra rentrent très tôt de leur soirée.

Lire la suite

Sex-friend, et plus si affinités – 10 : Mélancolie automnale

Liste des chapitres disponibles

Nuisette bleue sexy et moulante

Une semaine de vacances d’automne. Mon moral n’est pas fameux, mais j’aurais du temps pour me reposer, rattraper le retard dans mes cours. Pour ne pas m’ennuyer et avoir des pensées déprimantes, je remplis mon agenda de choses à faire.

Durant toute une après-midi, j’erre dans les rues de Lyon, découvrant les traboules lyonnaises, visitant mon quartier, à la recherche de bonnes adresses qui pourraient m’être utiles. M’installer avec mes parents au Canada ne me tente pas, il faut donc que j’envisage de trouver du travail aussitôt mes études terminées. Cela a le mérite de m’occuper l’esprit.

Lire la suite