En passant

Petit voyage d’exploration

En levrette, photo en noir et blancOn dit que les voyages forment la jeunesse. Je préfère les voyages que je fais maintenant que je suis adulte, c’est tellement plus intéressant.

Il y a quelques jours, je suis parti avec ma moitié passer l’après-midi chez une amie, qui habite à une demie heure de route. On passe du bon temps, mais la nuit tombe, les enfants commencent à s’endormir debout : je donne le signal du départ. Les enfants passent aux toilettes, et m’approchant de ma moitié, je lui demande si elle aussi ne doit pas y passer. Ce faisant, je dépose discrètement un petit sac noir, en satin dans sa main. Elle me regarde étonnée, mais file aux toilettes pendant que j’habille les enfants.

Quelques minutes plus tard, elle revient. Personne ne voit rien. Mais le sachant, je remarque la roseur de ses joues, et une démarche un peu différente de d’habitude. Ses yeux ne me quittent pas quand elle me rejoint, et brillent de milles feux.

Lire la suite

Publicités

Sex-friend, et plus si affinités – 9 : Les murs ont des oreilles

Liste des chapitres disponibles

Deux femmes sous la douche

Je passe une nuit agitée. En me réveillant, j’ai un drôle de goût dans la bouche. Et dans ma têtes, des images se bousculent. J’ai du mal à savoir si j’ai vraiment vu ce que j’ai vu, ou si c‘était un rêve. Je cherche une formulation pour demander à Alexandra ce qui s’est passé la veille, mais toutes mes idées me semblent hors normes, surtout si j’ai rêvé.

Le week-end commence, les couloirs de la résidence se vident. J’en profite pour me reposer, j’ai l’impression de dormir douze heures par nuit sans me reposer pour autant. Chaque nuit, mon esprit pervers imagine des choses dans mes rêves. Je me réveille chaque matin avec une gaule interminable, et j’ai de plus en plus de mal à débander. Le dimanche, je prend mon petit déjeuner à midi, et je décide de faire la sieste. Mais après une heure à essayer de penser à autre chose, je me fais une raison: j’ai trop d’images de sexe dans la tête. Je pose ma main sur mon sexe pendant que j’allume mon ordinateur, et je lance mes vidéos préférées.

Lire la suite

Sex-friend, et plus si affinités – 8 : Concours de costumes

Liste des chapitres disponibles

Bonny and Clyde armés et prêtAlexandra me demande de courir pour attraper le tram, mais j’ai du mal à la suivre. Mon érection frotte quand je cours, et quand elle est devant moi, je ne peux pas quitter ses fesses des yeux. On fait aussi vite qu’on peut sur le trajet, mais nous sommes déjà bien en retard quand nous arrivons à la salle.

On aperçoit Céline à l’autre bout de la salle, parlant à Wonder Woman. On se faufile dans la foule, et les sifflets sur le passage d’Alex se font vite entendre. On arrive, et Céline prévient immédiatement Alexandra qu’elle a un gage : elle va participer à un concours de costume en couple. Je proteste, mais Céline m’interrompt :

– “T’inquiète, c’est pas toi. C’est Chloé.” Lire la suite

En passant

Rêverie matinale

Femme allongée, profitant du moment pendant qu'un homme lèche son sexeCette nuit, j’ai fait un rêve érotique qui commençait bien. Nous étions nus tous les deux, en train de nous caresser. Tu m’as dit que tu étais prête. J’ai souris, je t’ai dit de t’allonger sur le lit. La lumière tamisée mettait tes courbes en valeur. J’ai tourné autour du lit, ma main effleurant par instant ta peau.

Arrivé devant mon étagère, j’ai pris la Boîte. Je ne l’ai pas sorti depuis longtemps. Tes yeux brillent quand je pose la boîte sur le lit. Tu pousses un long soupir. Tu me souris. tu fermes les yeux un instant, le temps de prendre une grande inspiration. J’ouvre la boîte, et je jettes un coup d’œil à l’intérieur. Je n’en ai pas besoin, mais je veux te faire languir un peu. Je sais exactement ce que je trouverais dans la boîte : je la range régulièrement pour que les accessoires dont j’ai envie soit au dessus, accessibles directement.

Je sors un bandeau, je monte sur le lit. Tu me vois approcher, tu soulèves ta tête pour me laisser de la place, et tes yeux sont bandés en un instant. Tu reposes ta tête. Tes dents mordillent ta lèvre inférieure. Je profite du spectacle, puis je sors une première corde de la boîte. Cela fait longtemps que je ne t’ai pas attaché. J’espère que je n’ai pas tout oublié ce que je sais sur le bondage. Je ne veux pas te faire mal, je veux juste t’immobiliser.

Lire la suite

Sex-friend, et plus si affinités – 7 : Soirée déguisée

Liste des chapitres disponibles

Femme en tenue latex de catwomanLe dimanche soir, alors que je mange à la cuisine un plat sans saveur, Alexandra et Céline arrivent, font chauffer leurs plats, et s’installent sans me dire bonjour. Elles discutent entre elles, en chuchotant, pouffent de temps en temps. J’essaie de les entendre, mais avec une personne entre elles et moi, elles ne parlent pas assez fort. Je ne comprends pas pourquoi elles agissent comme si je n’existait pas. Sophie leur a-t-elle parlé de nous, et me font-elles la tête ?

Je fais ma vaisselle en deux deux, et je fuis vers ma chambre. J’ai envie d’être seul pour déprimer en paix. Pendant que je marmonne, vautré sur mon lit, à deux doigts de pleurer, j’entends toquer à la porte. J’essuie une larme d’un revers de la main, je pousse un gros soupir, et je vais ouvrir. La porte à peine entrouverte, une main se pose dessus et me pousse à l’intérieur de ma propre chambre. Alexandra me pousse sans dire un mot jusqu’au fond, contre le mur. Céline ferme la porte derrière elles, et vient se placer à côté d’elle. Lire la suite

Sex-friend, et plus si affinités – 6 : Binômes ou amants

Liste des chapitres disponibles

Logo -18

Le lendemain matin, pour le second cours avec le prof super barbant, on nous apprend que nous ferons tous un rapport de recherche, pour montrer nos compétences d’analyses et synthèses sur un sujet qu’on ne maîtrise pas. Tout le monde est par groupe de deux. Les gens râlent un peu d’apprendre ça, et encore plus quand on nous annonce que les binômes sont déjà formés et leur sujet choisi. A rendre le lundi suivant.

La liste circule dans la salle pendant qu’il commence son cours, que personne n’écoute puisque chacun tâche de trouver son binôme pour commencer à organiser le travail. Quand la liste arrive à moi, je jette un œil, le sujet à l’air barbant parle de symptômes physiologiques, ce qui n’a rien à voir avec notre cursus, et mon binôme s’appelle Sophie. Je jette un œil, et il n’y en a qu’une. Lire la suite