Sex-friend, et plus si affinités – 1 : Rentrée des classes

Rentrée des classes

Prof sexy devant un tableau

Le bac en poche, après un été passé à m’amuser avec mes amis, j’allais enfin découvrir la vie universitaire. Je suis parti de chez moi avec mes sacs, impatient de découvrir ma chambre, mes cours et mes nouveaux camarades. Comme beaucoup de monde, les séries télés m’avaient fait miroiter le paradis : amitiés, fêtes, alcool… Pour les cours, aucune idée de comment ça se passerait. Bien j’imagine. Des délires avec mes potes nous faisaient rêver de dépucelage, de nuits de débauches sans fin. Comme toute une génération, j’avais passé une partie de mon adolescence à admirer des films pornos pour apprendre le sexe, et je n’avais qu’une hâte en allant étudier loin de mes parents : mettre en pratique.

Lire la suite

Publicités

Ma préférence à moi

Dessin de levrette

Dans un couple, chacun a ses préférences. Au début de notre relation, j’adorais jouer avec ses seins, les masser ou lécher ses tétons. Elle aimait ça, et quelques minutes de mes faveurs suffisait à la faire mouiller abondamment.

Un jour, je lui ai mis une tape sur les fesses, et pendant plusieurs mois, c’est ses fesses qui ont eu mes faveurs durant les préliminaires. Lire la suite

En passant

Frustration de plaisir

Frustration de plaisir

Pour frustrer sexuellement une personne, il existe plusieurs méthodes: ceinture de chasteté pour les dames, cage de chasteté pour les messieurs. Certains maîtres interdisent à leur soumis de jouir, sous peine de punitions corporelles. Simple et efficace : avec de l’entraînement, les soumis peuvent tenir et se refuser de jouir pour plaire à leur dominant. Il ne reste alors au dominant qu’à aller encore plus loin dans la recherche du plaisir, toujours plus loin, jusqu’à ce que l’orgasme arrive et que le soumis mérite sa punition. Lire la suite

En passant

Découvrir le bondage

bondage_karada L’art d’attacher son partenaire permet beaucoup de choses différentes au lit. Avec ma manie de tout essayer, un jour, j’ai proposé à ma moitié d’essayer les menottes il y a longtemps. Il m’a fallu des années avant de lui demander si elle voudrait être encordée.

Un jour, j’ai donc acheté nos premières cordes. Par facilité, j’ai choisi des cordes courtes chez Décathlon. Quelques semaines plus tard, ma chérie subissait mon art du shibari, après des heures à avoir regarder des tutoriels, des guides, j’ai finalement décidé de l’attacher pour la beauté des cordes et de son corps, mais de ne pas l’immobiliser.

Lire la suite